Se laisser aller

Depuis le mois de Juillet, plus une trace de moi, ni chez les copines de couture, ni ailleurs. Non pas que je sois une grande utilisatrice chez Instagram et tout le reste.

Ces grandes vacances ont été pour moi un moment de récupération. Un moment de réapprentissage d’une vie simple étant donné tout ce que j’ai traversé l’année passée. Ça a été aussi l’occasion de la reconnaissance, enfin, de ma maladie professionnelle et l’autorisation de faire un Bilan Individuel de Compétences qui a débuté en tout début Septembre.

Malgré un incident de parcours fin juillet, le virage est amorcé, un début de lumière apparaît. Cela fait du bien.

J’ai beaucoup réfléchi en ce qui concerne ce blog, cet espace que je me réserve. Je ne sais pas trop quoi en faire, je suis toujours en réflexion. J’aime beaucoup parcourir les autres univers qui me paraissent beaucoup plus riches que le mien. Mais n’est-ce pas là l’enjeu de la diversité? C’est à la base un blog de couture, mais cette année je ne suis pas assez forte pour me concentrer autant. Cela ne veut pas dire que je ne fais rien, mais c’est beaucoup plus simple. J’avais pleins d’idées en tête! Un manteau, une robe en jersey, un pantalon. De gros défis que finalement, je n’arriverais pas à me lancer.

Je me fais passer avant tout, ainsi que ma famille et essaie de ne plus me mettre la pression. Je me suis inscrite à la danse contemporaine, un truc que je voulais toujours essayer. Je prends soin de moi. Simplement.

Parlerons-nous quand même couture?

Mais oui les loulous!

Cet été, j’étais invitée à un mariage. Et voici la robe que je me suis cousue :

Une robe colorée :

Une robe dansante :

Une robe sexy :

Là, je me marre

Une robe que je n’ai pas pu porter pour un mariage :

Nous étions en vacances loiiiin

Mais je l’ai quand même portée cet été car je la trouve trop belle…

A bientôt les loulous!

Servanne

Apprendre à crocheter en 4 semaines

Quoi? Apprendre à crocheter en 4 semaines?

Je me suis essayée il y a fort fort longtemps de maîtriser la technique du crochet. J’ai bien compris la chaînette, mais pour ce qui va après, rien…

Alors je me suis mise au tricot, mais à chaque fois que je m’y mets, j’ai très mal au poignet droit au bout d’un quart d’heure. Donc je ne tricote que des bonnets, écharpes, et gilets pour enfants. J’ai bien commencé un gilet pour moi, mais après avoir réalisé le dos et une partie d’un devant, j’ai abandonné. Trop mal. Et ce gilet, c’était il y a 6 ans!

Un challenge

Est-ce que vous connaissez les Chouette Kit? Ce site propose des kits où vous trouvez un peu de couture, beaucoup de laine et de projets au crochet et au tricot. J’aime beaucoup car leurs fournitures sont d’excellentes qualités. Ce sont des femmes qui sont à l’origine de cette boutique Française, et j’aime beaucoup le concept. Sur 3 ans, j’en ai acheté 3 et j’ai bien aimé. Il n’y a pas d’abonnement, ce sont des kits lancés au gré des saisons, des évènements. Seul hic, c’est que je ne pouvais réaliser le nounours au crochet ou la pieuvre ou d’autres petits projets. Et ce printemps, les créatrices de la boutique ont proposé ceci :

Image du site Chouette Kit

Elles ont ouvert un groupe sur Facebook, les inscriptions étaient à faire avant une date butoir, puis elles ont proposé des kits Starter à un prix hyper raisonnable et il n’y avait plus qu’à.

Un kit débutante

Image provenant du Site Chouette Kit

Le 19 juin, je recevais dans ma boîte au lettre le fameux kit en question avec dedans :

  • 4 pelotes de fil aux couleurs assorties, 48 m-50 g, 50 % laine vierge, 50 % acrylique, parfaitement adaptées aux débutantes
  • 1 crochet 6 mm (pour les projets qui demandent une maille bien dense)
  • 1 crochet 8 mm (pour les projets qui demandent une maille plus lâche)
  • 1 aiguille à laine
  • 2 marque-maille

ET

  • 4 enveloppes numérotées, à décacheter au fur et à mesure de l’avancée, du challenge contenant :
    • 5 tutoriels détaillés en pas à pas pour la réalisation des points
    • 5 fiches projets adaptés aux débutantes
    • les accessoires nécessaires à la réalisation du projet si besoin

Puis un mail m’annonçant que c’était parti! Cette année c’était décidé, je saurais crocheter.

Oh punaise, je crochète!

Franchement, c’était une superbe expérience. Le groupe dédié sur Facebook, était un super système d’échanges avec les autres personnes qui apprenaient. nous posions des questions et les créatrices nous répondaient super vite. Beaucoup de tutos vidéos étaient postés en ligne, c’était tout simplement hyper ludique! J’ai vraiment accroché, et voici ce que j’ai pu réaliser en quatre semaines :

J’étais très fière de moi. Je maîtrise donc maintenant : la chaînette, la maille serrée, la bride, le granny. Trop cool.

Je suis maintenant devenue assez addict, je l’avoue. Je trouve que crocheter se rapproche assez de la méditation pour tout dire… et ça me fait un bien fou!

image du site Chouette kit

A très bientôt pour de nouvelles aventures au crochet.

S.

S’il y en a que ça intéresse, le prochain départ est le 20 novembre 2017.

Brume de Deer & Doe

Depuis Juillet que je n’avais rien cousu. Je n’y arrivais plus. Et ça fait tellement longtemps que je l’ai dans mes patrons cette petite Brume de Deer & Doe. J’ai longtemps hésité à me la coudre. Parce que j’ai du ventre, de la cellulite. et puis mince! Il faut que je m’assume. J’ai donc sorti mon jersey qui m’attendait pour une quatrième robe Arum, et finalement, je le voyais tellement bien pour cette jupe.

Le modèle Brume :

Je pense ne pas avoir trop besoin de décrire ce modèle tellement il a été cousu, mais quand même. Je vais vous dire ce qui m’a le plus attiré :

  1. C’est une jupe crayon, et j’aime tout particulièrement ce genre de jupe. Quand on est petite, je trouve que ça agrandi.
  2. Je trouve ces jupes ultra sexy.
  3. Le patron comporte des découpes mettant en valeur certaines parties du corps. Notamment le fessier. Et oui, j’ose le dire, j’aime le mien. Ce que je n’ai pas devant, ben je l’ai mis derrière! héhé, c’est toujours ce que je dis parce que j’ai une poitrine digne de la taille d’un œuf au plat, et avec ma dernière grossesse, j’ai encore perdu!! Fichtre!
  4. Ce patron est conçu pour coudre une jupe en jersey. Donc, ultra confortable quoi.

La réalisation :

Hyper simple, même si j’ai été à nouveau frappée par le syndrome de la pièce à l’envers. Mais je dirais que c’est devenu ma marque de fabrique. 🙂

Vous voyez sur la photo? Mon jersey étant quand même épais, nous voyons la cellulite, par contre, franchement, les fesses sont bien mises en valeur. Je la porterais néanmoins avec un panty gainant. Je pense que ça sera un peu plus classe quand même.

Les explications du livret sont extrêmement claires. C’est toujours très agréable de coudre un patron Deer & Doe.

J’aime beaucoup les découpes qui font un peu penser à un porte jarretelle.

Détails techniques :

  • Patron : Brume de Deer & Doe Version B
  • Taille 42
  • Difficulté : 2/5
  • Temps de réalisation : 2h
  • Fournitures : Jersey épais 1.50m

Et vous alors? Brume ou pas du tout?

A très bientôt. Peut être pour vous montrer le tapis en crochet que je suis en train de réaliser pour N°2.

 

Prendre un nouveau départ.

Un nouveau départ? Au travail, je m’écroule. je me sens comme le sable contenu dans le sablier et qu’on vient de retourner d’un seul coup. Tout se vide, tout s’écroule. Le noir, le vide. Puis surgissent les larmes, intenses, lourdes de sens. Je ne peux plus. Cela va contre mes valeurs profondes. Je ne sais plus ce qu’on attend de moi. Je ne comprends plus. Acharnement, harcèlement, destruction même d’un individu. Je suis lasse. Je suis triste.

J’essaie encore deux jours d’y aller. Je n’arrive plus à me concentrer. Je n’arrive plus à dessiner? Le verdict tombe : un burn-out madame. C’est aussi simple que ça. Je n’arrive plus à rien, ni penser correctement, ni coudre, ni me projeter. Je suis K.O. Tel un boxeur venant de recevoir le dernier coup. Je suis telle la terre après le passage de l’ouragan. J’ai peur. Je ne sors plus de chez moi. Je ne veux plus voir le monde.

Il faut que je me reconstruise, que j’imagine un autre avenir. Être moi, m’autoriser à avoir des rêves.

Voilà la seule chose que j’ai réussi à coudre pour le moment, et c’est suite à une excellente idée de Séléné.

Jupe P'tite Mama

 

A très bientôt.