La Veste nénuphar

Une veste façon Kimono

Dès que la marque Deer & Doe a sorti ce modèle, je savais qu’il allait se trouver dans ma penderie. En plus, comme c’était peu après mon anniversaire et que mon chéri m’avait offert un bon pour un patron, c’était trop le bon moment.

Description du patron

Il s’agit d’une veste façon kimono, Nénuphar comporte de nombreux petits détails travaillés : des fronces au dos, un col façon blazer. Nénuphar peut aussi se décliner de manière folk dans sa version B avec manches longues froncées, et longueur légèrement rallongée ! Et c’est celle que j’ai choisi.

Ma version

J’aime beaucoup l’allure de ce modèle

Pour réaliser cette veste, j’ai utilisé un tissu que j’avais acheté lors d’un passage à Sainte Marie aux Mines il y a deux ans. J’attendais le bon patron pour le sortir de mon tiroir. Honnêtement, le patron est parfait comme d’habitude, extrêmement bien expliqué. Il ne m’a fallu qu’une matinée pour le décalquer et le réaliser. Tout en surjetant les bords. Et pourtant, la version B m’a l’air un peu plus longue à réaliser.

ça donne un style décontracté à une jupe crayon par exemple

J’adore les fronces à l’arrière et le fait que ça soit un peu oversize, comme j’ai des formes, je me sens très à l’aise, et cela me permet de porter des vêtements plus moulants que d’habitude.

J’aime ces manches très larges

Comme mon tissu est bleu façon jean, avec une trame blanche, j’ai décidé d’utiliser les points décoratifs de ma machine à coudre pour décorer les ourlets et le col.

Pour conclure

Le modèle

Franchement, le patron est super lisible, le livret d’explications, très compréhensible comme d’habitude. Je note tout de même un bémol : J’ai repris mes mesures, fait toujours du 42 et là, c’était carrément trop grand pour moi, les épaules ne tombaient pas correctement, les manches et le bas ouah, trop longs (ça je peux le comprendre, je suis mini). Du coup je n’ai pas trop compris et ai dû faire un gros travail de réajustement. Ce sont surtout les épaules qui ont été compliquées à refaire. je ne pouvais les laisser ainsi, le rendu était véritablement moche. J’ai dû ôter 5 cm. C’est énorme et je cherche encore d’où ça vient.

Le tissu

Alors là, c’est une énorme déconvenue pour moi. Il est très beau, en mélange de tissus et d’une espèce de fil en plastique blanc ce qui lui donne un toucher léger et agréable. A travailler, il est génial, pas besoin de fils de fronce, ils étaient déjà intégrés. Et pourtant… Après avoir renforcé tous les bords, réalisé un surjet, ce tissu se désintègre oui, carrément, se délite, aux coutures. Je ne sais pas combien de temps cela va tenir… Je me demande même s’il ne faudrait pas que je mette en place du thermocollant à toutes les coutures. Affaire à suivre.

En tous les cas, ce modèle, je vais le refaire. En wax j’aimerais beaucoup. Et vous, Nénuphar, c’est pour vous?

A très bientôt.